Louis tire avec un arc turc
La passion
du tir à l'arc

Bienvenue dans la section Tir à l’arc

Aussi longtemps que je me souviens, j’ai toujours eu un arc. À l’âge pré scolaire, j’avais un arc en bois recourbé démontable dont la poignée était munie d’une boussole. Un peu plus tard, j‘ai fait l’acquisition d’un arc en fibre de verre de 8 livres, puis d’un de 12 livres puis 15, 20...40 livres. Par la suite, j’ai eu successivement un arc laminé semi-recourbé de 40 livres puis un Bear Cub de 45 livres. En fin d’adolescence je me suis procuré un arc de chasse laminé de 50 livres que je possède encore. Par la suite, pendant la période adulte, je n’ai tiré à l’arc que pendant environ un an il y a une douzaine d’années.

J’ai repris le tir sérieusement en 2012 aux Francs Archers, l’été à l’extérieur et l’hiver, à l’intérieur. Lorsqu’il a appris mon intention de recommencer le tir à l’arc, un ami de longue date m’a donné son arc de tir démontable de type olympique. Je n’avais jamais tiré autrement que de façon instinctive, c’est à dire sans utiliser de mire, simplement en regardant la cible tout comme on fait lorsqu’on lance une balle. Depuis, mon coeur balance entre le tir instinctif et le tir de type olympique. Je pense poursuivre dans les deux disciplines.

En 2014, j’ai fait l’acquisition d’un arc oriental, un arc de type turc d’une quarantaine de livres, tout petit (48 pouces) que j’ai fait venir d’un fabriquant hongrois réputé, Grozer. J’ai beaucoup de plaisir avec cet arc tout léger et d’une simplicité déconcertante , tout comme j’ai beaucoup de plaisir avec mon arc de type olympique: mire, stabilisateur, matériaux ultra modernes. J’admire la performance des arcs à poulies mais je ne suis pas attiré par ce type d’équipement.

Je vous invite à visiter la section «ressources » ainsi que la section «tir olympique». Enfin, je vous suggère d’aller voir les sections «tir instinctif» et «tir asiatique». Notez que ces deux sections traitent de tir instinctif mais l’équipement et les techniques diffèrent.